Séminaire régional de renforcement des capacités, Nairobi (Kenya), du 21 au 23 mai 2013

31 Mai 13

Du 21 au 23 mai 2013, l’OMT et l’ONUDI ont organisé un séminaire régional de renforcement des capacités à Nairobi (Kenya) sur la gouvernance et la gestion à l’appui d’un tourisme durable dans les zones côtières.

La formation a eu lieu dans le cadre du projet COAST (Actions en collaboration pour un tourisme durable) en Afrique. C’est un projet financé par le FEM, exécuté par le PNUE en tant qu’agent de réalisation, l’ONUDI en tant qu’agent d’exécution et l’OMT en tant qu’institution associée, qui recouvre des activités dans neuf pays d’Afrique (Cameroun, Gambie, Ghana, Kenya, Mozambique, Nigéria, Sénégal, Seychelles et Tanzanie).

Le séminaire a réuni 20 professionnels en provenance du Kenya, du Mozambique, des Seychelles et de la Tanzanie qui s’occupent de questions liées à la gouvernance en faveur d’un tourisme durable à l’échelle du pays ou d’une destination. Les participants étaient, en grande partie, des représentants de ministères du tourisme ou d’organismes de tourisme. D’autres venaient de ministères de l’environnement, de collectivités locales, d’associations d’entreprises touristiques et d’instituts de connaissances. L’objectif du séminaire était d’aboutir à une meilleure compréhension des mécanismes nationaux et locaux favorisant la gouvernance et la gestion à l’appui d’un tourisme durable dans les zones côtières. Il s’agissait également d’échanger des données d’expérience acquises dans le cadre de l’exécution des activités du projet COAST en matière de tourisme durable, écotourisme, systèmes de gestion de l’environnement, activités de loisir et gestion des récifs et du milieu marin.

Pendant le séminaire, une large place a été faite aux conclusions et aux recommandations des études entreprises par l’OMT sur la gouvernance et la gestion à l’appui d’un tourisme durable dans chacun des pays bénéficiaires de COAST. Les études ont débouché sur des rapports détaillés par pays, qui ont été utilisés pour élaborer un rapport général sur les mécanismes de gouvernance et de gestion à l’appui d’un tourisme durable dans les zones côtières en Afrique. Il y a eu des exposés techniques et des exercices de groupe sur les principaux sujets ci-après soulignés dans les études par pays et le rapport général :

  • politiques, plans et structures de gouvernance pour une gouvernance à l’appui d’un tourisme durable
  • influencer le développement et les activités de tourisme côtier, notamment les activités au titre de COAST concernant les systèmes de gestion de l’environnement
  • gérer les environnements côtiers liés au tourisme, notamment les activités au titre de COAST concernant les loisirs et la gestion des récifs et du milieu marin
  • appuyer les moyens d’existence communautaires, notamment les projets d’écotourisme de COAST

En se fondant sur les conclusions et les recommandations découlant des rapports par pays et du rapport général, l’OMT aide les pays COAST sur le continent à mettre au point des plans d’action détaillés sur la gouvernance à l’appui d’un tourisme durable dans les zones côtières. Les participants ont partagé et discuté leurs plans d’action le dernier jour du séminaire. Ils ont identifié les mesures prioritaires et sont convenus du rôle qu’ils pourraient jouer pour contribuer à favoriser la mise en œuvre des plans. Tous les participants ont indiqué que le séminaire leur avait fourni des idées et des informations utiles sur la façon d’aider à renforcer la gouvernance et la gestion à l’appui d’un tourisme durable dans leur pays, et recommanderaient à leurs pairs un événement technique comparable. Compte tenu des résultats positifs du séminaire, l’OMT et l’ONUDI organiseront des séminaires régionaux semblables pour les pays COAST de l’Afrique de l’Ouest : pour les pays anglophones (Gambie, Ghana et Nigéria) au Ghana en octobre 2013 et pour les pays francophones (Cameroun et Sénégal) au Sénégal en novembre 2013.