La Destination Masaya-Granada, au Nicaragua

02 Jan 12

Un projet ST-EP vient de s’achever au Nicaragua, suite à un an et demi de travaux pour la promotion de la destination touristique Masaya-Granada, proche de la capitale Managua, par le développement du tourisme rural et communautaire. Il s’est agi en effet de créer un système intégré, dynamique et inclusif ayant un impact sur la réduction de la pauvreté. Des réseaux d’initiatives touristiques sont ainsi nés dans la destination et le projet a contribué, tout particulièrement, au renforcement de l’offre des services et des produits touristiques de cinq d’entre eux :

Citons le « Programme de paysan à paysan » (PCAC) qui encourage le développement de l’agriculture durable au bénéfice de la préservation de la biodiversité et la sauvegarde des espèces locales afin de capter, entre autres, l’intérêt des touristes ; l’ »Association pour le développement intégral de l’écosystème » (ADIE), à Nindiri, qui offre un important musée archéologique, une église de l’époque coloniale mais aussi des danses traditionnelles ; La Coopérative Quetzalcóatl qui regroupe différents ateliers familiaux dont les artisans exposent et vendent leurs œuvres dans un local cédé par la municipalité de Masaya ; la maison communautaire La Granadilla qui offre des randonnées écotouristiques vers les volcans Mombacho et Masaya, et le lagon Apoyo, mais également des guides pour l’observation des oiseaux ; puis l’auberge rurale Nicaragua Libre, proche de la réserve naturelle du volcan Mombacho, qui offre des randonnées équestres et pédestres ainsi que la visite des plantations traditionnelles de café.

La Granadilla et Nicaragua Libre, notamment, ont été commercialisées par le système de distribution global (GDS), Amadeus, celui-ci ayant intégré le concept de responsabilité sociale des entreprises à travers son initiative « Nice and Small ».

Ce projet représente une troisième étape de l’Initiative ST-EP de l’OMT pour le développement du tourisme communautaire au Nicaragua. Pendant la première étape, en 2006, une étude de la demande touristique puis une évaluation de l’offre et l’inventaire des attraits de la Route des Lacs et des Volcans fut réalisée. Le renforcement, en 2008, du Réseau de tourisme rural communautaire du Nicaragua (RENITURAL, www.turismoruralennicaragua.com), par son inclusion dans les politiques législatives et commerciales nationales, a constitué une deuxième étape, les trois d’entre elles ayant été rendues possible grâce au financement du Ministère des affaires étrangères italien.

Télécharger le PDF