Contexte et objectifs

Lors du Sommet du Millénaire en 2000, la pauvreté fut considérée par les Nations Unies comme l’un des plus grands défis puis intégrée dans les Objectifs de Développement du Millénaire pour l’éradication de l’extrême pauvreté d’ici à 2015. L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) a répondu à ce défi en accédant au lancement de l’Initiative ST-EP qui fut annoncé à Johannesburg, en 2002, au Sommet mondial sur le développement durable.

Malgré la position visible du tourisme dans la réduction de la pauvreté, bien souvent les segments pauvres de la population dans les pays moins avancés et en développement ne bénéficient pas de l’impact économique du tourisme. L’initiative ST-EP de l’OMT (Tourisme Durable – Élimination de la Pauvreté, de l'anglais Sustainable Tourism - Eliminating Poverty) favorise la réduction de la pauvreté en offrant son assistance à des projets de développement durable. L’Initiative s’attache à renforcer les travaux de longue haleine engagés par l’Organisation pour encourager le tourisme durable –social, économique et écologique- grâce à des activités qui réduisent substantiellement la pauvreté, aident au développement et créent des emplois pour les populations vivant avec moins d’un dollar par jour. L’OMT conçoit l’Initiative ST-EP comme un instrument efficace pour une contribution tangible aux ODM. Le tourisme peut jouer un rôle significatif pour les objectifs 1, 3, 7 et 8 relatifs à l’extrême pauvreté et à la faim, à l’égalité des genres, à la durabilité environnementale et au partenariat global respectivement.

A l’occasion du Sommet mondial des Nations Unies, en 2005, l’OMT convoqua des réunions avec les représentants des gouvernements, de l’industrie, des agences de l’ONU et de la société civile sur la façon de maîtriser plus efficacement le tourisme pour les ODM. Les débats aboutirent à l’adoption d’une Déclaration sur «Le tourisme au service des ODM», une déclaration importante qui met en exergue la reconnaissance du tourisme comme force majeure pour le développement socio-économique et la contribution efficace aux ODM, particulièrement en ce qui concerne la réduction de la pauvreté, la préservation de l’environnement et la création d’emploi. La Déclaration appelle les gouvernements, les agences de développement internationales et bilatérales, les corporations et la société civile, à continuer leurs efforts dans leur soutien au secteur touristique, en mobilisant des ressources complémentaires, en donnant au tourisme une plus grande priorité par le développement de programmes d’assistance et de stratégies de réduction de la pauvreté, en promouvant le partenariat public-privé et la bonne gouvernance.

Télécharger le PDF
Télécharger le PDF: